UM6P

5e édition édition symposium international sur l’innovation et la technologie dans l’industrie des phosphates


Le Groupe OCP organise avec l’Université Mohammed VI Polytechnique du 7 au 9 octobre à Ben guérir la cinquième édition du Symposium International sur l’Innovation et la Technologie dans l’Industrie des Phosphates (Symphos). Carrefour international de l’innovation autour des phosphates et ses dérivés, cet événement qui a lieu tous les deux ans, est consacré cette année aux thèmes des technologies innovantes et disruptives. Il met à l’honneur les nouvelles solutions et tendances en matière de valorisation, les nouveaux produits, l’économie circulaire, la digitalisation ainsi que le rôle de la recherche et les perspectives de développement du secteur.

Rassemblé à Ben guérir, l’écosystème mondial du phosphate sera représenté à travers plus de 900 participants venus d’une quarantaine de pays : des grands acteurs mondiaux de l’industrie, des fabricants et fournisseurs d’équipements, des start-up et concepteurs de nouvelles technologies, mais aussi des instituts et établissements de recherche, des universitaires et sociétés savantes, des bureaux d’études et d’ingénierie spécialisés, des cabinets de conseil et associations.

Au sein de l’Université Mohammed VI Polytechnique, fondée pour la recherche et au service du développement durable du continent africain, le Symphos 2019 profitera d’infrastructures de premier plan. Le Centre des Congrès de l’institution accueillera une programmation complète qui comprendra des conférences plénières, des workshops, des tables-rondes, des communications orales et des rencontres BtoB. Plus de 80 exposants seront présents pour mettre en valeur les nouvelles technologies ainsi que de nouveaux produits. Des visites des sites du Groupe OCP seront également proposées aux participants.

Les objectifs de Symphos 2019:

- Servir de plate-forme de partage autour des bonnes pratiques et de l’innovation.

- Examiner les solutions pouvant améliorer la production et préserver les ressources.

- Echanger le savoir et savoir-faire entre les différents participants.

- Favoriser la synergie entre les laboratoires, et centres de recherche et industriels.

- Positionner l’UM6P comme un hub de référence grâce à ses partenariats de classe mondiale.

- Susciter l’échange en vue du co-développement de nouveaux produits et technologies.-

- Valoriser l’UM6P en matière de formation continue auprès des industriels.

2- Les thèmes abordés

Un large éventail de thématiques seront couvertes lors de cette édition avec un focus sur les fertilisants intelligents, les technologies de rupture, l’environnement et la durabilité, l’économie circulaire et l’optimisation des procédés et ressources. Cette nouvelle édition sera en outre marquée par l’introduction de thématiques et dispositifs nouveaux autour de la production de l’ammoniac dit vert, un élément essentiel à la fertilisation des sols, et des enjeux de la digitalisation et de l’intelligence artificielle.

Le Symphos 2019 sera aussi l’occasion de discuter de la mise en place d’un réseau international de la communauté Symphos. Composée de scientifiques et d’industriels, cette entité aura pour mission d’identifier, développer, et mettre à la disposition de l’ensemble des membres les avancées des recherches et mettre en valeur les vertus du phosphore et des phosphates, selon une démarche scientifique et technique de qualité.

18 thématiques clés :

* Fertilizers & Process

* Phosphate Beneficiation & Flotation

* Hydrogen & Green Ammonia

* P Recovery

* Sustainability & Circular Economy

* Sulphur & Sulfuric Acid

* Agriculture

* Phosphogypsum

* High Value Elements

* Phosphoric Acid & New Process

* Minor elements extraction

* Industrial Maintenance

* Digitalization & Artificial Intelligence

* Additives

* By products

* Environnement

* Smart Fertilizers

* By Products

* Analysis & Quality control

* New Material & Corrosion

3 L’UM6P, UNE CITÉ AFRICAINE DU SAVOIR

Située entre Casablanca et Marrakech, au cœur de la Ville Verte Mohammed VI de Benguerir dédiée au savoir et à l’expérimentation, l’UM6P est une institution d’enseignement supérieur à vocation internationale, avec un système éducatif basé sur les plus hauts standards en matière d’enseignement et de recherche pour le développement économique durable du Maroc, et plus largement de l’Afrique.

Pilier de la stratégie d’innovation du Groupe OCP, elle constitue le noyau fondamental de son écosystème du savoir qui se fonde sur trois approches : l’enseignement supérieur, la recherche, l’incubation d’activités économiques. Ouverte à l’ensemble des collaborateurs désireux d’approfondir leurs connaissances, mais aussi à tous ceux qui désirent partager leur savoir-faire, l’UM6P mobilise les meilleurs chercheurs dans les domaines du développement durable, de l’industrie minière et des sciences agricoles.

L’UM6P déploie pour ce faire plus de 270 programmes de recherche avec des universités marocaines et dans le monde. Elle développe dans ce cadre une approche qui favorise l’expérimentation, l’interdisciplinarité et l’esprit d’entreprise.

Les Living Labs:

En dehors des cadres de l’apprentissage présentiel, où les étudiants et professeurs sont réunis dans une salle de classe, c’est désormais l’expérience « étudiant », la dématérialisation des cours et l’incubation de nouvelles idées et méthodologies qui constituent le modèle d’enseignement innovant de l’UM6P. Dans cette approche unique pour former les professeurs, les doctorants et les étudiants de demain, la Ville Verte et les de partements de l’UM6P sont dotes de « Living Labs », des sites d’expérimentation ouverts à la communauté scientifiques en vue de tester des solutions à l’échelle réelle.

* Ville Verte : unique sur le continent, ce projet conjugue développement urbanistique, modèle de gestion des déchets, de l’énergie et des eaux usées et ouvrent la voie à de nombreuses études et recherches.

* Green Energy Park : cette ferme solaire permet d’expérimenter différentes technologies de panneaux photovoltaïques et accompagne le Plan National de Développement des Énergies Renouvelables.

* Advanced Mining Technology Platform : cette mine à ciel ouvert offre des opportunités aux chercheurs dans le domaine minier, notamment sur les aspects relatifs à l’extraction et au traitement des minerais.

* Chemical Hub : à Safi, cette usine abrite des laboratoire d’essais de processus de fabrication et de transformation d’engrais.

* Agri-Tech Platforms : ces fermes expérimentales agricoles développent des modèles et techniques d’assolement et d’utilisation d’engrais innovants, ainsi que des essais de plantations dans des milieux minéraux et biologiques.

* Blue Water Park : sur le site de Foum El Oued à Laâyoune, ce laboratoire ouvre le champ à une recherche orientée vers la valorisation et l’utilisation rationnelle des ressources naturelles

Accompagner la transformation agricole en afrique

La population mondiale vit une démographie croissante et l’agriculture reste le premier employeur en Afrique. C’est dans ce contexte que le Groupe OCP s’est fixé comme mission première de soutenir la transformation agricole du continent à mettant à la disposition des agriculteurs les outils nécessaires pour une meilleure production de denrées alimentaires.

Pour y parvenir, OCP travaille à contribuer au renforcement de l’ensemble de l’écosystème agricole africain en apportant aux agriculteurs tous les moyens nécessaires pour réussir. La création d’OCP AFRICA en 2016, filiale du Groupe dédiée au continent, est venue appuyer son engagement pour le développement agricole en Afrique, via l’accessibilité des agriculteurs à des produits adaptés pour améliorer et augmenter leurs rendements et les aider à passer d’une agriculture de subsistance à une véritable agriculture créatrice de valeur.

Avec une présence dans de nombreux pays africains via l’ouverture de filiales et/ou de bureaux de représentation (Côte d’Ivoire, Sénégal, Cameroun, Kenya, Ghana, Nigeria, Zambie, Bénin, Tanzanie, Ethiopie, Burkina Faso), OCP AFRICA aide à sécuriser la production d’engrais compétitifs près des grands bassins agricoles, à renforcer ses capacités logistiques et à développer de nouveaux réseaux de distribution de proximité.

Grâce à OCP AFRICA, les agriculteurs locaux disposent des produits dont ils ont besoin, au bon moment, en bonne quantité et au juste prix. Il ne s’agit dès lors plus seulement de distribuer des engrais, mais de proposer des solutions complètes aux agriculteurs, notamment par le biais de la formation et du financement. En privilégiant une approche de proximité, avec des installations proches des agriculteurs, la filiale du Groupe fournit ainsi aux agriculteurs un accès aux ressources nécessaires pour augmenter le rendement de leurs cultures et leur faciliter l’accès aux marchés de consommation du continent.

Cet engagement à long terme s’appuie sur un écosystème de partenaires riches et multiples, qu’ils soient locaux, panafricains ou internationaux. La réussite de ce modèle a d’ores et déjà permis à OCP AFRICA de voir ses ventes d’engrais passer de 1,7 million de tonnes en 2016 à 2,5 millions de tonnes en 2017 avec une distribution équilibrée sur l’ensemble du continent.

Une démarche à travers trois axes clés :

1. Garantir la distribution du bon produit, au bon endroit et au bon moment.

2. Privilégier des matières premières africaines et une transformation locale.

3. Intervenir sur l’aval de la chaîne de valeur de la filière.

La R&D pour préparer le futur

Pour répondre aux défis de l’agriculture africaine, l’UM6P offre une large gamme de formations et programmes de recherche adaptés. Avec la School of Agriculture, Fertilizers & Environmental Sciences (ESAFE), l’université forme des experts qui contribuent à la transformation agricole en améliorant les engrais et les produits végétaux, ainsi que la gestion de l’eau et des sols. La connaissance des pratiques actuelles de l’industrie, les techniques de biologie moléculaire, la microbiologie, l’amélioration des plantes et la bioraffinerie sont au cœur des enseignements.

L’UMP6P a également mis en place le programme Agrobiosciences de recherche appliquée et de R&D. Il propose des outils d’aide à la prise de décision, la réhabilitation des sols miniers et dégradés, la valorisation des sous-produits et le soutien à l’émergence de solutions innovantes, comme les fertilisants intelligents.

5 Les principaux intervenants

M. Gunter Pauli

Industriel belge, le professeur Pauli est licencié en sciences économiques de l’Université Loyola (aujourd’hui Université d’Anvers) en Belgique et a obtenu un master en administration des affaires de l’INSEAD en 1982 à Fontainebleau, en France. Depuis 2013, il préside le conseil d’administration de Novamont (Italie), une société de biopolymères. Depuis 2009, il soutient les projets de l’économie bleue, un programme international qui vise à concrétiser plus de 200 initiatives, mobiliser 4 milliards de dollars de financement et générer 3 millions d’emplois dans le monde. Le professeur Pauli est également membre du Club de Rome, à travers lequel il plaide pour la diffusion de solutions durables avec une dimension sociale. Il a notamment fondé la Zero Emissions Research and Initiatives (ZERI) à l’Université des Nations Unies à Tokyo, qui travaille à redéfinir la production et la consommation des industries en s’inspirant des systèmes naturels.

M. Chan Siew Hwa

Professeur à l’École d’ingénierie mécanique et aérospatiale, le Dr Chan est administrateur de Maz Energy Pte Ltd, où il fournit des conseils techniques depuis 2004. Il est également fondateur et administrateur d’une nouvelle entreprise, Xin-Xiang Hydrogen Energy Co., à Guangzhou, avec une activité dans la fabrication de composants à haute valeur ajoutée pour les PEMFC. Il est également consultant chez Total SA, explorant des opportunités commerciales dans les technologies de l’hydrogène. Le Dr Chan est également membre du conseil de gestion de l’Energy Studies Institute, à Singapour, ainsi que du conseil consultatif d’Horizon Fuel Cell Technologies. Ses recherches portent sur les technologies des piles à combustible et de l’hydrogène. Il est notamment l’organisateur et le président du programme de la première Convention mondiale sur les technologies de l’hydrogène (Singapour) en 2005. Ses travaux de recherche lui ont valu plusieurs distinctions internationales, au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Chine. Il a été nommé président de la Commission de l’énergie en mars 2019. Le professeur Chan a publié quelque 260 articles de revues avec comité de lecture.

M. Ismail Cakmak

M. Cakmak a reçu son doctorat à l’Université Hohenheim à Stuttgart, en Allemagne. Il est actuellement professeur à l’Université Sabanci d’Istanbul, en Turquie. Il a publié plus de 180 articles dans des revues à comité de lecture. En 2017, il a été nommé parmi les chercheurs les plus cités en sciences de l’agriculture par Clarivate Analytics (Thomson Reuters) sur la base des activités de publication et des enregistrements des dix dernières années. Il a reçu le prix IFA-International Crop Nutrition Award en 2005, le Fonds Derek Tribe Award de l’Australian Crawford Fund en 2007, le prix de recherche Georg Forster de la Fondation Allemagne von Alexander von Humboldt en 2014 et le prix IPNI Science Award 2016. Ses recherches actuelles portent sur la compréhension des effets d’atténuation du stress des nutriments minéraux dans les plantes cultivées et des aspects nutritionnels humains de la nutrition minérale des plantes. Il a été président du Conseil international de la nutrition des plantes entre 2009 et 2013.

M. Luiz Guilherme

Professeur au Département des sciences du sol de l’Université fédérale de Lavras (Brésil) depuis 1991, cet agronome de formation intervient comme consultant scientifique auprès de plusieurs agences, revues scientifiques et entreprises publiques et privées. Titulaire d’une maîtrise en sciences des sols et en nutrition des plantes à ESAL, Brésil (1990), d’un doctorat en sciences des cultures et des sols et toxicologie environnementale à la MSU/IET, États-Unis (1997), M. Guilherme est également membre de la Société brésilienne des sciences du sol, de la Société américaine des sciences du sol, de l’Union internationale des sciences du sol et de la Société internationale de recherche sur le sélénium. Son expérience en ce domaine en fait un éminent spécialiste de la fertilité, de la pollution et de la sécurité alimentaire.

M. Ange Nzihou

Directeur du Centre de recherche sur les particules solides, l’énergie et l’environnement (RAPSODEE - CNRS) à l’IMT Mines Albi (France), M. Nzihou est professeur en génie chimique et spécialiste de la valorisation de la biomasse et des déchets. Il rédige actuellement une étude sur la caractérisation de la biomasse, des biodéchets et des produits dérivés (Springer Nature) qui paraîtra en décembre 2019. M. Nzihou est également professeur invité dans les meilleures universités aux États-Unis, en Europe, en Chine, en Inde et en Malaisie. Il a développé une expertise exceptionnelle dans la recherche sur l’énergie et les matériaux à valeur ajoutée issus de la biomasse et des déchets. Il a obtenu d’importantes distinctions et récompenses scientifiques internationales, dont le Grand Prix 2018 de l’Académie des Sciences en France pour sa contribution exceptionnelle à la science et à la technologie de la transition énergétique. Il a également été promu Chevalier de l’Ordre National du Mérite, en France, en 2017.


Universite mohammed VI polytechnique

A propos de « Impulse »

IMPULSE est un programme d'accélération de 12 semaines dédié aux startups innovantes dans les domaines : Agritech, BioTech, Technologies Minières et Science des Matériaux et Nanotechnologies. IMPULSE a pour objectif d’accompagner la croissance rapide des startups et de les aider à nouer des liens avec OCP Group, l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), MassChallenge et leurs écosystèmes.

Toutes les startups qui participeront au programme Impulse bénéficieront d’un grand nombre d’avantages pour renforcer leurs projets innovants :

  • Mentorat et coaching à travers des experts OCP, des professeurs UM6P et des mentors issus du réseau international de MassChallenge et de l'écosystème entrepreneurial marocain.
  • Accès à des opportunités d’affaires via les réseaux du Groupe OCP et de l’UM6P.
  • Un prix de 250 000 $ à partager entre les startups gagnantes lors du Demo Day.
  • Accès aux ressources UM6P : Fablabs et laboratoires expérimentaux et vivants, dotés d’équipements les plus récents permettant aux startups de développer et tester les prototypes de leurs produits et services
  • Voyages d'étude aux écosystèmes de Boston et de Lausanne.
  • Accès à un espace de co-working de 430 m², équipé avec l’infrastructure et le matériel nécessaire pour permettre aux startups de travailler sur leur business
  • Accès au financement à travers un ensemble de fonds d’investissement, de business angels nationaux et internationaux

Contact

Documents attachés