FONDATION ATTIJARIWAFA BANK

La Fondation Attijariwafa bank lève le voile sur les attentes des jeunes du nouveau modèle de développement


La Fondation Attijariwafa bank a organisé, le jeudi 30 janvier 2020, à Casablanca, en partenariat avec les associations Atlas 4 Development, JCI et TIZI, une nouvelle édition de son cycle de conférences « Échanger pour mieux comprendre » autour de la thématique : « Nouveau modèle de développement : la parole aux jeunes ».

Cette 56e édition a permis de lever le voile sur les attentes des jeunes à propos du nouveau modèle de développement du Maroc, et de souligner l’importance de leur contribution à la réflexion nationale, entamée par la Commission spéciale pour le Nouveau Modèle de Développement créée en décembre dernier.

En ouverture de cette rencontre, Mme Saloua Benmehrez, Directrice exécutive en charge de la Communication Groupe, a, au nom de M. Mohamed El Kettani, Président Directeur Général du groupe Attijariwafa bank, mis en avant l’importance de débattre du nouveau modèle de développement avec une jeunesse engagée en vue de contribuer à l’élaboration de ce projet crucial qui concerne l’avenir du Maroc : « Si notre Fondation a pris l’initiative d’être le catalyseur de ce débat, c’est qu’il est important pour l’avenir de notre pays, de donner la parole à ces jeunes formés et engagés sur le terrain, pour connaître leur perception des problèmes actuels et les solutions qu’ils préconisent pour favoriser un développement économique et social inclusif, autrement dit, qui bénéficie à tous nos concitoyens. Notre démarche citoyenne se veut donc constructive et consensuelle, de manière à faire émerger des recommandations précises, réalistes et réalisables à court et moyen termes. »

M. Hatim El Otmani, Président d’Atlas 4 Development, a ensuite présenté les premiers résultats du sondage effectué auprès des réseaux des associations Atlas 4 Development, JCI et TIZI, à propos des attentes des jeunes. Il en ressort que les priorités portent sur l’éducation, la santé, la justice et le développement durable notamment.

S’en est suivi un débat passionnant, modéré par Mme Sanaa El Aji, Sociologue, journaliste et fondatrice du site Marayana.com, qui a réuni M. Adnane Addioui, Président de l’association MCISE (Moroccan Center for Innovation and Social Entrepreneurship) et membre de la CSNMD ; M. Ayman Cherkaoui, Responsable du Développement stratégique au sein de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement ; Mme Sara Maalal, Présidente de l’association JCI Maroc ; M. Aimane Cherragui, Président de l’association Sim-Sim-Participation Citoyenne ; et M. Karim Tahri, Président de l’Association TIZI.

Après avoir établi un état des lieux synthétique des principaux challenges auxquels doit répondre le nouveau modèle de développement, chaque intervenant a présenté des recommandations dans son domaine d’expertise, à savoir l’innovation, l’entrepreneuriat social, le changement climatique, la formation-éducation, l’emploi, la citoyenneté et le leadership. S’en est suivi un débat animé avec l’audience constitué d’étudiants, d’acteurs associatifs, de consultants et patrons d’entreprise.

À travers cette conférence consacrée à une thématique d’actualité, la Fondation Attijariwafa bank renouvelle son engagement à promouvoir un débat constructif sur des problématiques économiques, culturelles et sociales qui concernent l’avenir du Maroc.

Attijariwafa bank

À propos du master Banque & Marchés Financiers

Développé en partenariat entre Banco Santander et le groupe Attijariwafa bank, le master « Banque & Marchés Financiers » offre un double diplôme marocain et espagnol, des deux côtés de la méditerranée, respectivement de l’Université Hassan II et de l’Université de Cantabria. La 12e promotion a été lancée en octobre 2018.

L’ambition via ce master spécialisé était de répondre à une demande de plus en plus croissante de profils pointus dans les métiers de la finance et de la banque. Ainsi, ce cursus permet d’inculquer aux étudiants sélectionnés, les connaissances les plus avancées dans le secteur financier afin de répondre au mieux aux besoins du marché. Les cours sont dispensés par des universitaires marocains et espagnols, et des experts des deux banques. Le programme intègre en fin de parcours un stage pratique de 6 mois visant une meilleure intégration dans la vie professionnelle. De plus, un voyage d’intégration et d’échange est organisé chaque année au profit des étudiants des différentes promotions au niveau des pays où est développé ce même master.

Contact

  • Ouafaa Ghaouat

Documents attachés

Communique : la fondation attijariwafa bank leve le voile sur les attentes des jeunes du nouveau modele de developpement fr-1 5,71 Mo