HUAWEI

Les employés Huawei reprennent leurs activités après le coronavirus, mais le pdg fait face à son impact financier


Ren Zhengfei affirme que l’entreprise atteindra probablement de nouveaux objectifs financiers et augmentera son budget R&D cette année, passant de 5,8 milliards de dollars à plus de 20 milliards de dollars

Par Dan Strumpf, The Wall Street Journal

Lien : https://www.wsj.com/articles/huawei-workers-return-after-coronavirus-but-ceo-sees-financial-hit-11585149231 Le PDG de Huawei, Ren Zhengfei, a déclaré que l’épidémie du coronavirus pourrait entraîner une augmentation de la demande de produits informatiques.

Le PDG de Huawei, Ren Zhengfei, a déclaré que l’épidémie du coronavirus pourrait entraîner une augmentation de la demande de produits informatiques.

Photo: aly song/reuters

La plupart des employés de Huawei Technologies Co. sont de retour au travail après l’épidémie du coronavirus, bien que la pandémie soit susceptible d’impacter considérablement les résultats financiers du géant chinois des télécommunications cette année, a déclaré le directeur général de la société.

Ren Zhengfei, également fondateur de Huawei, a également déclaré mercredi au Wall Street Journal que la société prévoyait d’augmenter son budget de Recherche et Développement cette année, passant de 5,8 milliards de dollars à plus de 20 milliards de dollars.

Huawei, comme toutes les entreprises internationales, fait face aux retombées de l’épidémie du coronavirus, qui freine l’activité économique dans le monde. M. Ren a déclaré que l’entreprise Huawei basée à Shenzhen, a repris certaines opérations à partir du 3 février, perdant peu de temps de production et conformément à une décision du gouvernement, qui a permis à certaines industries critiques de redémarrer plus tôt malgré un arrêt de travail global.

Plus de 90% de ses, environ, 150 000 employés basés en Chine sont à présent de retour au travail, bien que ces derniers aient réduit leurs déplacements à l’étranger et accru leur recours aux téléconférences pour poursuivre leurs activités. M. Ren a ajouté que la société avait aidé des fournisseurs durement touchés, y compris avec des fournitures médicales.

«Pour un grand nombre de contrats internationaux, vous n’avez pas besoin d’envoyer des gens sur le terrain», a-t-il déclaré. «Même à la lumière de la situation actuelle, nous pouvons encore réussir à accroître les revenus de nos activités.»

L’épidémie a également amené la société à revoir à la baisse ses objectifs financiers pour l’année, a déclaré M. Ren, bien que l’impact réel ne soit pas réellement quantifiable avant le mois prochain. Déjà, les ventes de smartphones chutent en dehors de la Chine, a-t-il déclaré, bien que la baisse ait été compensée par de fortes ventes nationales. Globalement, Huawei vend environ 22 millions d’unités par mois, une légère augmentation par rapport au rythme de l’an dernier.

La Chine retourne lentement au travail après les fermetures des frontières nationales à la suite de la nouvelle épidémie du coronavirus, qui a commencé fin décembre. La pandémie n’étant que le dernier obstacle pour Huawei, le plus grand fabricant mondial d’équipements de télécommunications et le deuxième fournisseur de smartphones, qui lutte depuis un moment déjà, contre l’avalanche d’attaques de l’administration Trump. Les autorités américaines ont fait pression sur leurs alliés pour qu’ils n’achètent pas l’équipement 5G de la société chinoise. Le mois dernier, les procureurs américains ont dévoilé de nouvelles accusations contre l’entreprise, dont racket et vol de propriété intellectuelle, que l’entreprise conteste.

«Nous continuerons à défendrons notre position contre les accusations américaines», a déclaré M. Ren. «Leurs chefs d’accusations ne sont tout simplement pas basés sur la réalité.»

La nouvelle impulsion R&D aidera probablement Huawei à réduire sa dépendance à la technologie américaine, surtout après que l’administration Trump ait bloqué son accès à certains fournisseurs clés, tels que Google d’Alphabet Inc., qui avait fourni des logiciels essentiels qui ne sont plus disponibles sur les téléphones Huawei. Washington soutenant l’idée que l’équipement de télécommunications Huawei pourrait être utilisé par le gouvernement chinois pour mettre sur écoute ou entraver les réseaux de télécommunications. L’entreprise Huawei quant à elle, continue d’affirmer qu’elle n’espionnerait jamais pour le compte d’un gouvernement.

M. Ren a déclaré qu’il était confiant que Huawei atteindrait ses nouveaux objectifs financiers ajustés à la baisse pour cette année, malgré la campagne américaine et le coronavirus qui paralyse l’activité économique mondiale. La société avait précédemment déclaré que son chiffre d’affaires avait augmenté de 18% l’an dernier pour atteindre 122 milliards de dollars. M. Ren a déclaré mercredi que Huawei avait également vu ses bénéfices nets augmenter. La société devrait publier ses résultats financiers audités pour 2019 d’ici la fin du mois.

«Cela prouve simplement la confiance que nos clients placent en Huawei - le genre de confiance qui n’a pas été affectée par la campagne américaine contre Huawei », a-t-il déclaré.

L’activité des smartphones de l’entreprise représente cependant une zone d’inquiétude. Bien qu’ils ne soient pratiquement plus disponibles aux États-Unis, les combinés Huawei sont les plus vendus en Europe, en Chine et au Moyen-Orient, dépassant Apple Inc. dans les livraisons à l’échelle mondiale et se situant juste derrière les équipements Samsung Electronics Co.

L’établissement sur liste noire de Huawei aux États-Unis signifie que les derniers smartphones de la société ne sont pas équipés du logiciel mobile Google, privant les appareils des applications et des services sur lesquels les utilisateurs de téléphones hors Chine s’appuient quotidiennement. La société s’efforce de colmater en développant son offre d’applications, bien que M. Ren ait reconnu que les ventes de smartphones diminuaient sur les marchés en dehors de Chine.

«Sur les marchés en dehors de la Chine, nous ne voyons pas de croissance significative», a-t-il déclaré. «Nous prenons des mesures pour y remédier.»

Malgré le redémarrage du plus gros de ses activités, certains emplacements où Huawei opère restent verrouillés. Un bureau Huawei à Wuhan, le centre de l’épidémie du coronavirus, emploie environ 8 000 personnes, principalement dans des fonctions de R&D, reste presque entièrement fermé, bien que les autorités chinoises aient commencé à lever les restrictions de confinement imposées aux résidents de la province de Wuhan.

Cependant, M. Ren a dit qu’il était optimiste sur le fait que l’épidémie pourrait entraîner une croissance de la demande en produits de technologie de l’information dans un contexte d’augmentation de l’utilisation du réseau, plus de personnes travaillant et se rencontrant à distance.

«A la fin de cette pandémie, je pense que les gens se rendront encore plus comptent de la valeur» des produits Huawei, a-t-il déclaré. «Il existe une possibilité d’accélération de la demande en déploiement du réseau, c’est donc une préoccupation de ne pas avoir suffisamment de capacité pour y répondre.»

Huawei Technologies Morocco

A propos de Huawei :

Huawei est un fournisseur global de solutions dans le domaine des technologies de l’information et des communications (TIC), travaillant avec 45 des 50 plus importants opérateurs sur le marché mondial. Grâce à son investissement auprès de ses clients en matière d’innovation et à des partenariats forts, Huawei propose des solutions efficaces de bout en bout dans les réseaux télécoms, les terminaux mobiles et le Cloud Computing. En fournissant des solutions et des services compétitifs, les 188 000 collaborateurs de Huawei affirment leur engagement dans la création de valeur pour les opérateurs télécom, les entreprises et les consommateurs. Les produits et solutions Huawei sont déployés dans plus de 170 pays, au service de plus d’un tiers de la population mondiale. Créée en 1987, Huawei est une entreprise privée, détenue à 100% par ses employés. 

Contact

Autres langues

Arabe