Capitalisation de la coopération entre la Banque mondiale et le département de l’agriculture



Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, a présidé le mardi 20 septembre 2022 à Rabat, accompagné de M. Jesko Hentschel, Directeur pays pour le Maghreb et Malte à la Banque mondiale, un atelier de capitalisation de la coopération entre la Banque mondiale et le ministère. Ont pris part à cet atelier, de Hauts responsables de la Banque mondiale et des responsables du ministère.

L’organisation de cet atelier a porté sur l’analyse des acquis et principaux enseignements de la coopération entre la Banque mondiale et le ministère, les domaines prioritaires de coopération et les perspectives de coopération futures. Il répond à une volonté commune d’apprécier la qualité de cette coopération et de la développer davantage.

Dans son mot d’ouverture, le Ministre a loué la qualité des relations avec la Banque mondiale, qui figure en tête des institutions internationales techniques et financières qui accompagnent le développement et la modernisation du secteur agricole marocain. Dans le contexte actuel, caractérisé par les effets du changement climatique, la pénurie d’eau et la sécheresse, la pandémie de COVID-19 et les conséquences de la guerre russo-ukrainienne, notamment sur les chaines d’approvisionnement en intrants et en produits alimentaires, les orientations stratégiques de la future feuille de route d’appui à la mise en œuvre de la stratégie Génération Green porteront principalement sur le renforcement de la résilience du secteur et de la sécurité alimentaire du pays.

La contribution de la Banque mondiale en accompagnement au développement et à la modernisation du secteur agricole a dépassé 1,13 milliards de dollars depuis le lancement du Plan Maroc Vert. En outre, le soutien de la Banque mondiale au secteur agricole se matérialise également par une assistance technique et des contributions analytiques. L’appui au plan Maroc Vert a porté sur les domaines de modernisation de la grande irrigation, le renforcement et la modernisation des chaines de valeur agro-alimentaires, l’innovation en agro-business, la sécurité sanitaire et alimentaire, le conseil agricole, la résilience aux changements climatiques et les réformes structurelles.

Aujourd’hui, la Banque mondiale est l’un des premiers bailleurs de fonds à appuyer la nouvelle stratégie Génération Green à travers deux programmes pour près de 4 milliards de dirhams. Il s’agit du Programme d'appui à la Génération Green et le programme Résilience et Durabilité de l’Irrigation. Le premier programme vise à renforcer l’entreprenariat rural des jeunes, moderniser les circuits de commercialisation, promouvoir les exportations et à promouvoir les pratiques climato-intelligentes ; le second programme vise le renforcement de la gouvernance de l’irrigation, l’amélioration de la qualité des services d’irrigation et l’amélioration de l’accès aux technologies modernes d’irrigation. Un autre programme, le Programme de Renforcement des Chaines de Valeur Agroalimentaires, élaboré pendant la mise en œuvre du Plan Maroc Vert et clôturant en 2023, appuie des infrastructures clés pour la modernisation de ces chaines de valeur. En incluant le projet de modernisation de la Grande Hydraulique qui clôture fin 2022, le portefeuille actif total de la Banque mondiale s’élève à 780 millions de dollars.

Les échanges autour de la future feuille de route de coopération ont porté sur la poursuite des projets en cours d’exécution et les appuis aux priorités stratégiques, notamment les questions de la souveraineté alimentaire, de l’atténuation des effets du changement climatique, l’emploi des jeunes en milieu rural, l’assurance agricole et la digitalisation.