L’Euromed Institute of Technology à l’aune de la transition socio-écologique


Si la menace d’effondrement des écosystèmes, la révolution digitale et l’urbanisation galopante comptent parmi les défis majeurs de notre siècle, qu’il convient de traiter de manière holistique, les Sciences de l’ingénieur, en particulier le génie civil et le génie l’environnement, leur apportent des solutions radicalement innovantes, à même de garantir un cadre de vie durable et une intégration respectueuse de l’environnement et des activités humaines, au sein de la biosphère.

Parfaitement consciente de tels enjeux, l’Euromed Institute of Technology (EIT), composante de l’Université Euromed de Fès, se donne ainsi pour objectif d’agir pour favoriser une transition

socio-écologique en tant qu’acteur scientifique majeur, et travaille sur les 3 axes stratégiques suivants : 

1. Le changement climatique, à l’égard duquel l’Institut s’emploie à développer les connaissances, les technologies et les outils afin d’adapter ses fonctionnements pour anticiper et atténuer les effets du changement climatique. S’en est suivi notamment la mise en place d’un nouveau cycle d’ingénieur en génie de l’eau, à même de correctement équiper les générations futures pour leur donner les moyens de juguler le réchauffement climatique et de lutter contre le stress hydrique. 

2. La digitalisation, pour faire de la transformation digitale un vecteur de durabilité dans les domaines de la construction et du monitoring des réseaux techniques et territoriaux.

En formation initiale, l’EIT opère un master en matériaux fonctionnels et fabrication additive utilisant des matériaux aussi divers que le plastique, le métal, la céramique et les mortiers et dans le cadre de la formation exécutive, l’EIT a mis en place, avec un prestigieux partenaire, un Advanced Master en BIM (Building Information Modelling) destiné aux cadres en activité des métiers de la construction.

3. L’urbanisation, face à laquelle l’IET œuvre à repenser les relations entre mobilité et accessibilité, écologie urbaine, production d’énergie et efficience pour faire de nos espaces urbains des territoires durables et cohérents en plaçant l’humain au cœur des démarches de planification.

En ce sens, plusieurs curricula sont proposés au sein de l’EIT parmi lesquels le prestigieux cycle d’ingénieur en génie civil, celui en génie des opérations et de la logistique, le master en Transport et Mobilité Durable et le master en Conception et Ingénierie des Bâtiments verts.

Hormis ces dimensions techniques essentielles, l’EIT accorde une place importante à l’Humain qui passe par le développement de soft-, life- et professional-skills. A cet effet, l’intelligence émotionnelle, le développement de la confiance en soi, l’empathie, la curiosité et l’audace sont privilégiés et enseignés. Il en est de même de compétences connexes mises en exergue telles que l’adaptabilité culturelle, la capacité rhétorique et l’équanimité. Des modules, des actions de terrain et des projets structurants relatifs à l’entrepreneuriat social et solidaire sont également fortement encouragés à travers la recherche-action qui demeure une approche visant à mener en parallèle et de façon emboîtée l’acquisition de connaissances techniques et des actions de terrain concrètes et transformatrices, initiant nos apprenants à un leadership authentiquement transformationnel plutôt que transactionnel.

Les canons de la communication professionnelle et de la négociation, le travail en équipe, la créativité et la mise en pratique des principes d’éthique participent, quant à eux, aux valeurs fondatrices de l’Euromed Institute of Technology qui sont instillés dans les curricula, les projets, les stages en entreprise et dans les interactions quotidiennes des étudiants avec les corps professoral et administratif. 

En outre, pour une formation continuellement à la pointe de la technologie, l’EIT demeure fortement engagée dans la recherche de réponses à un large éventail de problèmes tels que le réchauffement climatique, la pression sur l’utilisation des sols, la demande croissante en matière d’énergie et de transports, l’amélioration et la maintenance du construit, la protection des écosystèmes ou encore la gestion des risques d’origine naturelle et anthropique. Ces questions complexes nécessitent des recherches pluridisciplinaires sur le long terme, conduites dans une interaction créative entre sciences, humanités et ingénierie.

Sur le plan professionnel, différentes initiatives sont mises en œuvre par l’EIT à travers notamment des stages, des visites, des ateliers, des enseignements interdisciplinaires et des simulations numériques et physiques sur modèles réduits dans plus de ses 20 laboratoires pour permettre au futur cadre et ingénieur de développer une approche globale du savoir et d’être directement opérationnel dès la fin de sa formation, et ce, quel que soit le secteur d’activité ciblé :

-          Bâtiments, travaux publics, ouvrages d’art, géotechnique, structures, travaux maritimes, management environnemental et ouvrages divers au sein de bureaux d’études et de contrôle, d’entreprises de travaux, de la promotion immobilière, d’institutions publiques (Administrations, Offices, Agences) ;

-          Energies renouvelables, systèmes énergétiques et gestion de l’eau au sein notamment de sociétés d’ingénierie, d’équipementiers, de centrales de production d’énergie électrique, de régies de distribution d’énergie électrique ;

-          Matériaux et fabrication soustractive/additive au sein particulièrement des industries de l’aéronautique et de l’automobile ;

-          Transport, mobilité, logistique et Supply Chain au sein de structures publiques ou privées opérant dans le secteur du transport et de la logistique, des exploitants des réseaux de transport et du service tertiaire à l’instar des banques, des assurances et des entreprises en réseau. 

En somme, les objectifs stratégiques de l’EIT, rejoignant les prérequis nécessaires pour une transition socio-écologique aboutie, se résument dans une figure tricéphale alliant excellence disciplinaire, inter- et transdisciplinaire, diversité et appartenance à une communauté, innovation et partenariats actifs avec la sphère industrielle.

Ces objectifs stratégiques sont ainsi à l’origine d’un Mindset se voulant par nécessité holistique, particulier à l’EIT et faisant la différence entre ce que l’on peut qualifier d’un réel bon ingénieur, d’un bon leader qui se différencie positivement des autres et une ressource humaine standard qui trouverait de plus en plus de difficultés à s’insérer dans un marché du travail de plus en plus exigeant, compétitif, étroit et stressé, que ce soit en mode « salarié » ou « entrepreneur ».

In fine, l’Euromed Institute of Technology, via l’ingénierie de ses programmes et ses actions d’accompagnement et d’encadrement de ses apprenants, œuvre pour faire de ses diplômés des Systems Thinkers à même d’être capables de considérer de manière concourante, lors de la conception se leurs produits et services, les différentes dimensions techniques, sociales, économiques et perceptives requises, traduisant ainsi l’essence-même du savoir humain, reprenant René Descartes et son fameux « Cogito, ergo sum ».

Contact

Linked files

Communique : l’euromed institute of technology a l’aune de la transition socio-ecologique fr-1 428,97 Ko